Le blog d'IronJeff

2010-10-21 RIP Asics Gel Noosa Tri 4

Jour J-276

 

La Polar RS300X permet de programmer un événement pour lequel elle affiche le nombre de jours restant. Bel appareil.

 

Petit training sur le tapis roulant ce soir.

 

J'hésitais entre 2 options ce soir:

 

a) Boire de la bière et manger des chips en regardant la télé

 

b) Entraînement sur le tapis roulant

 

Ce fut une décision difficile, mais si je veux devenir un Homme de Fer, je devrai prendre ce genre de décision quotidiennement, et le choix devrait être naturel.

 

D'autant plus que je dois sérieusement me remettre au travail. Mon alimentation des dernières semaines laisse à désirer. J'ai même mangé un Coup Double de PFK mercredi midi. Avouons-le, c'est tout-à-fait délicieux et rempli d'électrolytes (lire "sodium"). Sauf que ce n'est pas exactement le meilleur carburant pour un triathlète, surtout accompagné de frites et de poulet pop-corn, le tout avalé en conduisant sur la 138 de retour de Baie-Comeau Beach.

 

Donc, n'écoutant que mon courage, je m'installe sur le tapis roulant après avoir couché les enfants.

Pour faire changement, j'utilise ce soir mes Asics Gel Noosa Tri-4, ceux-là même qui m'ont fait franchir le fil d'arrivée du demi-ironman à Montréal en 5h12.

 

Petite parenthèse au sujet des Noosa Tri-4

 

(((

 

 ASICS GEL NOOSA TRI 4

 

J'adore le look de ces chaussures. J'avais reçu un courriel du Coin des coureurs, qui ouvraient une boutique à la Place Ville-Marie l'été dernier. Ils offraient ce modèle à moitié prix comme spécial d'ouverture. Connaissant plusieurs personnes travaillant à la Place Ville-Marie, j'ai demandé à mon chum KEG d'aller m'acheter ça dans la pointure 13. Normalement, les Asics me font toujours convenablement, c'est pourquoi je n'avais aucune hésitation à les acheter sans essayer.

 

La boîte arrive donc le surlendemain par Purolator, ce qui me donne juste assez de temps pour les roder avant la course du 11 septembre.

 

Les Noosa Tri-4 sont ainsi nommées en l'honneur du triathlon de Noosa en Australie, qui est l'un des plus gros au monde en distance olympique. Les couleurs et les dessins en mettent plein la vue et montrent à tout le monde que vous n'êtes pas qu'un coureur, mais bien un triathlète hardcore, surtout avec les dessins SWIM, BIKE et RUN.

 

)))

 

Bref je commence mon entraînement sur le tapis roulant.

 

Je me vois ici dans l'obligation de faire une nouvelle parenthèse au sujet dudit tapis.

 

Petite parenthèse au sujet du tapis roulant

 

(((

 

Voici le Bremshey Treadline Ambition sur lequel je fais la plupart de mes entraînements de type "hills" et intervalles en hiver. Il a 828 km au compteur incluant ce soir. C'est très pratique pour faire des entraînements spécifiques, mais ultra monotone. Il est essentiel d'écouter de la musique pour ne pas virer fou. Mon record de distance là dessus est de 16 km.

 

)))

 

Où en étais-je? Ah oui, donc j'enfile mes Asics et je saute sur le tapis, réglé à 11.5 km/hr, juste assez relax, parti pour faire 6 km. Une douleur lancinante apparaît à la cheville droite, assez pour me forcer à arrêter après 2.25 km.

 

Je fais un test. Je passe aux Scott Makani II

 

Une dernière parenthèse, les Scott Makani II

 

(((

 

C'est une belle paire de racers achetés à Seattle en février dernier chez Seattle Running Company. Ces chaussures sont très légères et dotées d'une plaque en fibre de carbone dans la semelle pour stabiliser sans ajouter de poids. Super confortables et ultra-plates, toute une différence comparé aux Asics qui tentent à tout prix d'épouser la forme du pied.

 

 

C'est un modèle que je n'ai jamais revu ailleurs, mais que je vais tenter de retrouver éventuellement. Bien qu'étroites, elles ne m'ont jamais causé de problème et leur légèreté me donne des ailes.

 

)))

 

Je finis mon 6 km dans la bonne humeur car la douleur disparaît instantanément avec le changement de chaussures.

 

Je vais continuer avec les Scott et refaire des tests avec les autres éventuellement car je trouve quand même louche le fait d'avoir mal seulement d'un côté, surtout que j'ai seulement 75 km au compteur avec les Asics.

 

À venir prochainement: le coach.

 



21/10/2010
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres