Le blog d'IronJeff

2010-10-28 Pré-Training

Quelques achats pour faciliter et agrémenter l’entraînement.

 

Un kit de haut parleurs pour brancher sur mon blackberry, histoire d’écouter un peu de musique ou de podcasts pendant mes séances de tapis roulant. J’en avais déjà mais le subwoofer a été défoncé pendant les travaux de rénovation. C’est ben l’fun le tapis roulant, mais pas de musique, c’est vraiment abrutissant.

 

Un tapis de foam pour faire des redressements assis. Il y avait des tapis faits expressément pour ça chez Zellers, mais pour le même prix, il y avait ces espèces de gros casse-tête géants d’un pouce d’épais, en kits de 4 morceaux. Plus pratique à ranger et les enfants peuvent s’amuser avec, ce qui me permet de paraître moins égoïste avec mes achats incessants de matériel.

 

Un pèse-personne. Le but n’est pas de connaître l’évolution de mon poids mais plutôt de s’assurer qu’il n’y a pas de différence entre avant et après l’entraînement, histoire de m’assurer d’être suffisamment hydraté. Il paraît qu’une faible déshydratation a des conséquences importantes sur la performance alors je dois commencer tout de suite à connaître la quantité de liquide à absorber selon le niveau d’effort et de température. Je sens que je vais avoir dans pas trop long assez de matériel pour faire de nouveaux graphiques dans mon logbook excel.

 

Parlant de pèse personne, je me suis tout de suite amusé à l’essayer. Premier constat : je n’ai pas pris autant de poids que j’imaginais depuis Montréal. Masse corporelle : 80.5 kg (177.5 lbs). Ceux qui sont habitués en livres vont devoir s’y faire, je vais prendre les mesures en kg parce que c’est pas mal plus facile de convertir les kg en litres d’eau pour calculer l’hydratation (1 litre d’eau pèse exactement 1 kg) (OK, les scientifiques puritains vont dire que ça dépend de la température et de la pression, mais considérant la marge d’erreur de la balance, on peut considérer que c’est exact.) Je vais donc me peser avant et après les entraînements et si par exemple j’ai perdu 0.6 kg, ça veut dire que je dois boire 600 ml supplémentaires.

Au début il va probablement y avoir des différences notables, puis à force de m’entraîner et d’expérimenter, je devrais être capable de connaître la quantité exacte que je dois boire pour chaque séance.

Comme je disais, je me suis amusé à faire quelques tests. Avant/ après souper, avant/ après un verre d’eau. Ça marche, je suis en confiance.

 

Training

 

Un petit 6 km bien relax mardi matin. J’ai mis mon réveil à 5h30. Je m’étais cependant couché trop tard la veille et je manquais de sommeil. En plus j’ai fait un peu d’insomnie alors c’était extrêmement difficile de me lever. Cependant, je sais qu’une fois parti, ça va bien alors c’est en me concentrant sur cette idée que je me suis levé et que je me suis installé sur le tapis.

On s’entend, le plus difficile dans tout ça est de passer de la position horizontale à la position verticale.

 

Jean-Marc m’a dit que la cadence optimale était autour de 90 pas/minute par jambe mais que je pouvais descendre un peu, mais idéalement pas sous 80-85. J’ai donc fait le test, à 12 km/h et 12.5 km/h et je suis arrivé au compte de 85 par minute dans les deux cas.

Un autre item de moins pour me faire stresser, je peux passer à autre chose.

 

***

Training de 8 km ce matin sur le tapis roulant. Maintenant que j’ai ma balance, j’ai pu me peser avant et après. Pour prendre la meilleure mesure possible je n’ai pas pris d’eau pendant l’entraînement, et je me suis séché avec une serviette pour me peser après. Différence de poids de 0.9 kg pour un entraînement de 41 minutes. Le chiffre m’a impressionné, je m’attendais à pas mal moins.

Ça donne une consommation d’eau de 1.3 litres par heure et 11 litres /100 km, pas tellement mieux que mon auto. J’ai hâte de compiler plus de données pour faire des corrélations avec la température et l’humidité.

 

Un peu de science :

Je vais faire quelques recherches pour déterminer la proportion d’eau perdue lors du processus de respiration vs transpiration.

Une partie de la perte de poids est aussi causée par l’oxydation des sucres et graisses, à 3.6 calories par gramme de sucre et 9 calories par gramme de gras. J’ai brûlé 641 calories soit 178g de sucre ou encore 71g de gras. La réalité est probablement entre les deux. Cette masse est perdue par échange gazeux lors de la respiration : On inhale de l’oxygène, on exhale du CO2. Le carbone provient du carburant.

Le poids à remplacer n’est donc pas entièrement de l’eau, mais à peu de choses près, si on boit du Gatorade ou quelque chose du genre, le calcul est bon.

 

Je devrais recevoir mon programme d’entraînement d’ici peu, j’ai hâte de voir ça. Je suis aussi curieux de comparer mes calculs d’ingénieurs avec la science médico-sportive.



28/10/2010
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres