Le blog d'IronJeff

2010-10-29 YOU SPIN ME ROUND (LIKE A RECORD)

Séance de spinning ce matin, gracieusement offerte par Alia Conseil, une firme de consultants suite à un déjeuner conférence.

L’horaire est assez rebutant à priori, 6h15 à 7h, ce qui explique probablement pourquoi on était seulement une douzaine.

J’avais mis mon réveil à 5h, au grand désespoir du reste de la famille, qui en a marre d’entendre « I got you babe » de Sonny and Cher (la toune du Jour de la Marmotte). J’avais préparé mon sac la veille pour ne pas avoir à chercher mes affaires dans le noir. Je me suis finalement réveillé à 4h50. Douche rapide, un peu d’eau et une banane. Je file vers le cégep de Chicoutimi.

Watch out here I come.

Je m’attendais à trouver un endroit presque désert, mais c’est surprenant comme ça fourmille d’activité même à 6h AM. La piscine est pleine de nageurs, les gymnases sont occupés par des ligues de volleyball et la salle d’entraînement est passablement remplie. C’est beau de voir comme l’activité physique est importante pour certaines personnes.

Je déniche un casier libre et je m’habille comme si j’allais en vélo, sauf que j’ai des souliers de course au lieu des souliers de vélo. Mes souliers de vélo sont excessivement glissants, j’ai déjà chuté en marchant avec alors j’essaie de limiter leur utilisation au vélo seulement et sur des surfaces non glissantes. De plus je ne sais pas trop quel type de pédale il va y avoir sur les vélos de spinning.

Je trouve la salle de spinning. Il y a une douzaine de vélos qui font face à un autre vélo bardé d’un système de son à faire saliver un DJ. Je jauge du regard les autres participants. Dans ce genre d’activité on affiche ses couleurs comme on peut. Je porte mon t-shirt du triathlon du saguenay pour essayer d’en imposer un peu. Je vois des t-shirts du défi Pierre Lavoie.

Certains ont des super kits de cycliste de route. Ça, ça ne m’impressionne pas. Rien de plus poseur qu’un cycliste de route. Ça s’habille comme si ça allait faire l’Alpe d’Huez, avec vélo de l’année monté Ultegra et roues Zipp, ça te regarde de haut parce que tu n’as pas ton kit commandité Liquigas ou Devinci (eille chose, comme si t'allais attrapper des commanditaires en roulant à 28 km/h sur le planche) et que ton vélo est juste monté en Tiagra. J’en dépasse des pelotons entiers régulièrement (en fait personne ne m’a jamais dépassé pendant un entraînement l’été dernier, sauf TriMike lors des montées). En fait mon (malin) plaisir est de les dépasser en roulant à 40 km/h sans leur laisser de chance de s'accrocher.

Bon, la compétition ne semble pas trop féroce.

La monitrice (c’est une fille, vous vous en doutez maintenant) s’installe sur son vélo et demande au groupe qui a déjà fait du spinning. Pas grand monde. OK.

Il faut commencer par ajuster le vélo. Les pédales sont avec clips et cale-pieds, je prends donc le côté cale-pieds. Je monte le mien en position triathlon : siège très haut, selle avancée, guidon très bas. Le look agressif.

Le principe est fort simple : Il y a de la musique, et la monitrice donne des exercices à faire. Exemple, on commence à 60% d’intensité et on monte d’intensité, on pédale debout, on fait des exercices avec les bras, on fait des sprints etc.

Évidemment l’intensité est relative à chacun. Ça fait une éternité que je n’ai pas fait d’intervalles.

Ça commence. Boum boum boum- OK tout le monde boum - boum boum – on se réchauffe, on roule un peu, à go on fait un sprint de 30 secondes – boum boum boum.

Bon, 60%, je règle ça assez difficile, on n’est pas là pour s’amuser. 155 BPM sur le cardio. Le sprint maintenant. J’accélère à toute vitessse. Shit, c’est vite. Debout maintenant. Les cuisses me brûlent. Boum boum boum – on lâche pas let’s go – boum boum boum. Shit, ça achève-tu! OK on peut retourner à la vitesse normale. Je suis à 175 BPM. J’ai l’impression d’être le seul à forcer. Les autres sont de bonne humeur. Je dégoutte et je suis essoufflé. J’ai l’impression que j’ai trop mis de résistance sur le vélo.

Ça continue comme ça pendant 45 minutes. On fait des montées, on bouge les bras. Je passe à un cheveu de vomir une fois ou deux. Fréquence cardiaque max atteinte 181 bpm.

Ah oui, la monitrice. Elle pédale plus vite que moi tout le long et en plus elle parle.

800 calories brûlées en 45 minutes, 160 BPM de moyenne.

Verdict 1: Je ne suis pas un sprinteur.

Verdict 2 : non, le spinning c’est pas un sport de fif. C’est même très agréable. Peut-être assez pour que j’en fasse encore. On verra si ça fitte avec mon horaire d’entraînement.

Je me suis récompensé sur l'heure du dîner avec un délicieux Coup Double de PFK avec une poutine.

Bon appétit!



30/10/2010
5 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres