Le blog d'IronJeff

2010-11-08 Bilan de la semaine 3

Total de la semaine :

Nage :                   0 km

Vélo :          0 km (trop frette dehors et j’ai pas encore de rouleau)

Course :       41 km

KM Total      41 km

Temps total :                   3.8 heures

Calories :               3373 kCal

 

Grand total :

Nage :                   0 km

Vélo :          20 km

Course :       109 km

KM Total      129 km

Temps total :                   10.8 heures

Calories :               10 033 kCal

 

J’ai reçu mon programme d’entraînement personnalisé dans la nuit de dimanche à lundi dernier.

 

Lundi : Facile, c’est ma journée de congé.

J’ai ensuite un entraînement de course par jour jusqu’à dimanche. On termine le dimanche avec un LSD. Le fin connaisseur que vous êtes sait maintenant qu’il s’agit d’une course longue à basse vitesse.

Les vitesses recommandées semblent assez lentes, pas mal de course steady à 5’46/km. Cependant, il faut faire des accélérations de 20 secondes à la fin de chaque entraînement.

Le mardi, c’est l’entraînement « tempo », qui commence avec un bon réchauffement, puis 8 intervalles de 20 secondes. Je fais cet entraînement sur le tapis roulant. Jean-Marc m’a dit que les intervalles se font en accélérant graduellement jusqu’à une vitesse près de ma vitesse maximale. Je règle donc le tapis roulant à 16 km/h, soit le réglage maximal. Facile. Trop facile.

J’envoie un feedback par courriel. Je dois coter chaque entraînement de 1 à 10. 10 veut dire que tombe presque raide mort à la fin, tel un Phidippidès épuisé arrivant à Athènes. 5 signifie que je pourrais refaire l’entraînement une autre fois. J’indique donc 3.5-4 pour ce premier entraînement. La réponse ne tarde pas trop. « Non non non, ton tapis roulant est trop lent pour ce type d’entraînement, il faut faire ces intervalles dehors. » DEHORS! Comme je dis toujours à mes enfants, la vraie vie, c’est dehors que ça se passe. L’entraînement aussi, paraît-il.

Mercredi matin, je suis debout à 5h30 et je suis dans la rue prêt à courir à 6h. Réchauffement, course soutenue, puis 5 accélérations vers la fin. Je cours à une vitesse assez élevée pour me dire que je dois éviter de trébucher si je ne veux pas subir de blessures graves. Il faut dire qu’il fait très noir à cette heure (surtout avec l’heure avancée) et c’est difficile de voir les différents obstacles tels que nid-de-poule, branches d’arbres, plaques d’égout et autres.

OK, 6 sur 10 maintenant, c’est vraiment épuisant ces sprints. Je passe le reste de la semaine à avoir mal aux cuisses, mais on voit que ça travaille.

Jean-Marc me téléphone dimanche pour me demander comment ça se passe et si j’ai trouvé un coach de natation. On convient de poursuivre le programme à la course parce que je suis en train de régler ça pour la nage. Je dois malheureusement omettre la séance d’entraînement du dimanche : c’est l’anniversaire de mon plus vieux et on a des millions de choses à préparer et comme je prends quelques bières au souper, impossible d’aller m’entraîner par la suite. Ça me fera deux jours de congé d’affilée. Très bien, j’ai une douleur au métatarse  droit qui commence (probablement causée par mes chers Scott Nakani, qui sont un peu trop plats – Mes Asics GT-2130 on repris du service mais elles ont 1000 km au compteur). Il va probablement me falloir une nouvelle paire d’espadrilles.

Parlant de natation, TriMike et mes autres chums de course commencent à avoir plusieurs longueurs d’avance sur moi. Je vais devoir m’y mettre!

Bonne semaine, comme dirait l’autre.



08/11/2010
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres