Le blog d'IronJeff

2010-11-18 EFFET DE SERRE

Encore quelques chiffres pour égayer la soirée. (Et pas juste du technique, un peu d’édito et d’émotions pour ne pas perdre tout le monde.)

Comme je mentionnais dans un article précédent, c’est probablement plus écolo de rouler en auto que de courir. Et comme le dit si bien Blondie, en fiscalité comme en sciences, on peut bien faire dire ce qu’on veut aux chiffres. L’important est de faire preuve de créativité (fiscale ou scientifique) sans trop étirer l’élastique. Et j’aime bien casser un peu de sucre sur le dos des environnementalistes.

 

Je m’explique.

 

Selon une règle du pouce, le nombre de calories brûlées par minutes est égal au nombre de litres d’oxygène multiplié par 5. (Je n’entrerai pas dans les calculs d’énergie de combustion car je sais que je vais définitivement perdre des lecteurs. Restons dans les mathématiques simples et laissons les calculs stoechiométriques et autres équations de combustion de côté.)

 

Les calculs ci-après sont approximatifs, mais assez réalistes quand même.

 

Donc, Calories/minute = litres O2/min x 5

 

Je brûle environ 900 calories par heure (et attention, il ne s’agit pas de calories mais bien de kilocalories. En alimentation, le terme calorie est cependant accepté pour désigner les kilocalories (kCal)). Je pourrais parler longuement du concept de travail et énergie mais je souhaite conserver votre intérêt.

 

900 cal/h = 15 cal/min = 3L/min d’oxygène consommé.

 

3L/min = 180 L/hr = environ 15L/km à 12 km/hr

 

On sait que l’O2 consommé est converti en CO2. La masse molaire du CO2 est de 44g. Je vous entends protester avec véhémence, mais qu’est-ce que la masse molaire? Depuis quand le CO2 a-t-il des molaires.

Calmons-nous le pompon.

En chimie, on définit la quantité de matière en moles. Une mole est égale à 6.02x1023 atomes (ou molécules, c’est selon) environ. Pour trouver la masse de CO2 produite par kilomètre, il faut donc connaître le nombre de moles.

Le volume molaire est le volume occupé par une mole d’un gaz quelconque à des conditions déterminées de température et de pression. Une mole de CO2 à pression atmosphérique normale (variation très faible selon la variation barométrique) et à 20 degrés Celsius, a un volume de 24 litres.

 

15L par km = 0.63 mol/km.

 

La masse molaire du CO2 est de 44g/mol

 

Je produis donc 27.5g de CO2 par kilomètre en courant à 12 km/h.

 

C’est autour de 140 g/km pour une voiture. Pas si écolo, l’auto, me direz-vous?

 

Attendez un peu, il faut calculer la consommation spécifique, c’est-à-dire par rapport au poids.

 

27.5g pour 80 kg = 0.34 g/kg/km

140g pour 1400 kg = 0.1 g/kg/km (très approximativement)

 

L’auto est ici nettement plus avantageuse. Et on ne parle même pas des possibilités d’embarquer des passagers pour répartir la consommation.

 

De plus, on ne tient pas compte de la quantité de CO2 émis lors de la production de la nourriture, son transport, sa préparation etc., alors que le pétrole utilisé dans les voitures est un produit naturel gracieusement fourni par Mère Nature à partir des entrailles de la terre.

 

Et le plus ironique, c’est que quand on s’entraîne, c’est pour le simple plaisir de la chose. C’est encore pire que d’aller faire un « tour de machine » en famille, puisqu’au moins, dans l’auto on peut loger 4 personnes.

 

Bon, maintenant que je me suis fait des ennemis, je retourne m’entraîner et ainsi contribuer au réchauffement de la planète. Chers amis, lors du prochain épisode de smog, blâmez les coureurs, pas les Hummers.



19/11/2010
6 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres