Le blog d'IronJeff

2010-12-23 Essai du trainer

J'ai fait 45 minutes sur le trainer hier.

 

Pour vous mettre en contexte, parlons d'abord de la machine.

 

Il s'agit d'un Tacx Cycleforce Basic, prêté par un ami qui en a un plus récent, tel que mentionné dans le post précédent. On s'entend, ce n'est pas du matériel neuf: il a déjà 7500 kilomètres au compteur. C'est une bonne machine fiable et robuste cependant.

 

Pour ce premier 45 minutes, j'ai pédalé en mode libre, c'est-à-dire que la résistance s'adaptait automatiquement à la vitesse.

 

Première constatation: le bruit. Honnêtement, je m'attendais à pire. Le trainer lui-même n'est pas si bruyant, malgré que ce soit une résistance électromagnétique. Les principales sources de bruit sont la rotation de la roue arrière, la chaîne et la transmission. La friction du pneu sur le rouleau et le trainer ont un faible apport en termes de décibels. Par rapport au tapis roulant, le niveau sonore est inférieur.

 

Comportement "routier" maintenant. La résistance est très progressive et c'est similaire à ce qu'on ressent sur route. Il manque seulement le vent. D'ailleurs après 5 minutes je commencais à avoir assez chaud, et à la fin de l'entraînement, le tapis de "cayoutchouc" comme dirait mon ami Cendrix, était aussi mouillé que s'il avait passé une demi-heure sous la pluie. À cet effet, je vais devoir trouver un moyen de protéger mon vélo parce que la sueur est très corrosive (eau+sel) et vu l'épaisseur des tubes d'aluminium, il n'y a pas tellement de chance à prendre si je veux garder ma monture en état de marche. Je vais aussi m'installer un gros ventilateur sur pied pour me refroidir.

 

Les chiffres maintenant, je sais que c'est ça qui vous intéresse, ça se lit dans votre visage. Rien de compliqué, la base seulement.

 

Puissance moyenne pendant l'essai: 162 Watts.

Les 5 dernières minutes j'étais à 205-210, dont la dernière minute à 310.

 

Disons que c'est des valeurs de base: je n'ai pas trop forcé et ça fait deux mois que je n'ai pas roulé, ça devrait s'améliorer avec le temps.

 

Pour les non-ingénieurs (près de 100% d'entre vous, j'en conviens), le Watt est une unité de mesure de la puissance. Qu'est-ce que la puissance? C'est la quantité de travail effectué dans un temps donné.

 

Exemple: Je soulève un poids de 1 Newton (environ 100g) sur une hauteur de 1m. Le travail effectué est égal à 1 Joule. Si je prends une seconde pour effectuer ce travail, la puissance développée est égale à 1 Watt. Le Watt est donc égal à 1 Joule/seconde.

Revenons à mon 162 Watts. C'est donc équivalent à soulever 162 Newtons à une vitesse de 1 mètre par seconde. Pour mieux vous mettre en contexte, visualisez le comptoir de votre cuisine (hauteur approx de 1 mètre). Visualisez maintenant une boîte pesant 16 kg (36 lbs). La boîte est par terre. Vous la montez sur le comptoir en 1 seconde. Vous recommencez pendant 45 minutes. (En fait, c'est un peu boîteux comme comparaison parce que le simple fait de se pencher et de se relever crée une dépense d'énergie à peu près équivalente. Imaginez donc plutôt une machine qui le ferait à votre place....)

 

Énergie totale dépensée: 162W x 45 minutes X 60 secondes = 437400 Joules = 437.4 kJ.

En calories: 104.5 kCal.

 

Ce qui est maintenant intéressant est le nombre de calories dépensées selon mon cardiofréquencemètre: 690 kCal.

 

Pour effectuer un travail de 105 Cal, je dois en brûler 690. Efficacité: 15%.

 

Pour comparer, sachez aussi qu'un cheval-vapeur (ou hp "horsepower") est égal à environ 750W. J'ai donc roulé pendant 45 minutes à une puissance moyenne de 0.2 cv.

 

Bonne journée là.



23/12/2010
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres